Dormir plus de 9 heures : quel impact sur la santé ?

Dormir 9 heures

Le sommeil est essentiel pour notre bien-être et notre santé globale. Cependant, il existe un équilibre délicat entre le manque de sommeil et un excès de sommeil. Si le manque de sommeil est bien connu pour ses effets néfastes, dormir plus de 9 heures par nuit peut également présenter des risques pour la santé. Découvrez les conséquences possibles d’un excès de sommeil sur l’organisme.

Quand parle-t-on d’excès de sommeil ?

Un excès de sommeil est généralement défini comme le fait de dormir entre 9 et 11 heures par nuit, à l’exception des nourrissons et des enfants, ainsi que des périodes de vacances. Il est important de noter que les particularités de notre sommeil sont largement déterminées génétiquement, ce qui signifie que nous ne choisissons pas délibérément d’être de gros dormeurs.

Les gros dormeurs sont plus fréquemment observés chez les jeunes adultes qui n’ont pas encore une vie professionnelle et sociale très chargée. Cependant, cette caractéristique tend à diminuer avec l’âge et les responsabilités accrues.

Les adolescents ont également souvent besoin de plus de sommeil en raison de leurs horaires chargés, se couchant tard pour diverses activités et se levant tôt pour l’école. Il est cependant crucial de faire la distinction entre les personnes qui dorment beaucoup en raison d’un manque de sommeil et celles pour qui ce n’est pas le cas. Si l’on dort plus de 9 heures par nuit tout en ressentant une fatigue persistante, des difficultés à se lever et des épisodes de somnolence, il peut s’agir d’hypersomnie ou d’une autre pathologie sous-jacente nécessitant une consultation médicale.

Dormir plus de 9 heures : les risques de trop dormir

Dormir en excès peut avoir des conséquences néfastes sur la santé. Tout d’abord, cela peut favoriser l’obésité et le risque de dépression. Les personnes souffrant de dépression ont parfois tendance à utiliser le sommeil comme un moyen d’évasion, ce qui peut les amener à passer beaucoup de temps au lit sans réellement dormir.

De plus, des études ont suggéré que le fait de dormir plus de 8 heures par jour pourrait augmenter le risque de développer des maladies cardiovasculaires, notamment les accidents vasculaires cérébraux (AVC). Cependant, il est important de noter que dormir longtemps en soi n’est pas dangereux, mais cela peut indiquer un sommeil inefficace ou la présence d’autres problèmes de santé sous-jacents qui entraînent une fatigue excessive.

De manière encore plus préoccupante, dormir 9 heures par nuit pourrait être associé à un risque accru de développer la maladie d’Alzheimer. Des chercheurs de l’université de Boston ont mené une étude sur 2 400 personnes sur une période de 10 ans, et ont constaté que les personnes dormant plus de 9 heures par nuit étaient deux fois plus susceptibles de développer la maladie d’Alzheimer que celles qui dormaient moins longtemps. Cette recherche suggère un lien entre le sommeil excessif et la dégénérescence neuronale.

Dormir plus de 10 heures

Différences entre gros dormeurs, hypersomniaques et narcoleptiques

Il est essentiel de faire la distinction entre les gros dormeurs et les personnes souffrant d’hypersomnie ou de narcolepsie, qui sont des conditions médicales spécifiques.

Hypersomnie

L’hypersomnie se caractérise par une somnolence excessive pendant la journée, même après avoir dormi suffisamment la nuit. Les personnes atteintes d’hypersomnie peuvent ressentir le besoin de dormir pendant de longues périodes, parfois jusqu’à 14 ou 15 heures d’affilée, et se réveiller en se sentant toujours non reposées. Cette condition entraîne souvent de longues siestes pendant la journée et peut interférer avec la vie quotidienne.

L’hypersomnie peut également augmenter le risque d’obésité, car les personnes qui passent beaucoup de temps au lit ont tendance à être moins actives physiquement, brûlant ainsi moins de calories. Cela peut contribuer à la prise de poids et accroître le risque de diabète de type 2. En effet, le risque de devenir diabétique augmenterait de 14% par heure de sommeil au-delà de 7 heures par nuit.

Narcolepsie

La narcolepsie est une condition neurologique qui provoque des accès soudains et incontrôlables de somnolence, même en pleine journée. Elle survient généralement à l’adolescence, bien que cela puisse se produire à tout âge. Les personnes atteintes de narcolepsie peuvent s’endormir brusquement et involontairement à n’importe quel moment, que ce soit au travail, pendant les loisirs ou en mangeant.

Ces accès de somnolence sont souvent accompagnés d’une perte soudaine du tonus musculaire, un phénomène appelé cataplexie. Le diagnostic de la narcolepsie peut prendre en moyenne 8 ans.

Quand faut-il s’inquiéter d’un excès de sommeil ?

Le temps de sommeil nécessaire pour se sentir reposé varie considérablement d’une personne à l’autre. L’inquiétude doit généralement commencer au-delà de 10 heures de sommeil par nuit. Il est recommandé de consulter un spécialiste en cas de symptômes tels que la somnolence diurne excessive malgré un sommeil prolongé, des difficultés à se réveiller et des épisodes fréquents de somnolence.

Les spécialistes en sommeil peuvent effectuer des enregistrements du sommeil pour évaluer la qualité et la durée du sommeil, ainsi que pour détecter toute anomalie. En fonction des résultats, ils peuvent orienter les patients vers le traitement approprié, que ce soit pour l’hypersomnie, la narcolepsie ou d’autres troubles du sommeil.

En résumé, bien que dormir suffisamment soit essentiel pour la santé, il est tout aussi important de maintenir un équilibre, car l’excès de sommeil peut également présenter des risques pour la santé. Trouver la juste mesure en fonction de ses besoins individuels est essentiel pour préserver notre bien-être à long terme.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *